Positionnement de la CGT sur les NAO 2016

Hier s’est tenue notre assemblée générale (AG) de 12h à 15h30 lors de laquelle nous avions invité l’ensemble des salariés (en débrayage ou non) à venir s’exprimer et à voter sur les dernières propositions de la direction. Ainsi cent trente personnes de toutes les catégories socioprofessionnelles [CSP] (admin ou production) ont pu donner leur avis. Nous tenons à les remercier d’avoir pris leur responsabilité et invitons vivement, à l’avenir, ceux qui ne sont pas venus le faire. La démocratie sociale et la (vraie) TRANSFORMATION commencent par là ! D’autant plus que la mise en place d’une liste d’émargement permettait à chacun de voter quand il le souhaitait sans participer à toute l’AG.

Le résultat de la consultation (après plusieurs recomptages) est à notre grande surprise le suivant: 65 voix POUR et 65 voix CONTRE !!! Une égalité parfaite qui pousse aujourd’hui chaque syndicat à prendre ses responsabilités.

À l’issue de ce rassemblement, la fin de débrayages a également été votée à la quasi unanimité.

Dans la foulée, nous avons rencontré la direction en présence de la CFE-CGC et FO afin de donner notre positionnement :

Faute de consensus,  la CGT Soitec considère qu’elle n’a pas mandat pour signer cet accord NAO 2016 en l’état.

Même si nous reconnaissons que la direction a fait un geste en mettant sur la table un plancher de 30 € « à l’attendu », le compte n’y est pas. La dernière demande de la CGT était de maintenir une augmentation au mérite de 1,5 % avec un talon de 50 € pour tous.

Tout au long de cette négociation, nous étions prêts à faire des concessions concernant des points de cet accord, notamment la réintégration de la revalorisation de la prime de production sur le salaire de base ou l’exclusion pour cette année des techniciens 335 de la PSO ayant déjà des primes collectives. Cette deuxième option a très vite été abandonnée car la direction a refusé d’accorder la prime collective de 500 € pour les SG&A ne bénéficiant d’aucune prime si les techniciens 335 n’avaient pas la PSO.

En aucun cas notre syndicat n’a demandé à la direction de mettre un talon d’augmentation au détriment des cadres de filière. Comme évoqué plus haut, d’autres solutions à budget constant ont été proposées. Pour rappel, nous avons demandé l’augmentation de la PSO (+1 %) non conditionnée à l’EBITDA pour cette même population.

Au-delà des caricatures qui peuvent être colportées, nous rappelons que la CGT Soitec représente l’ensemble des employés et revendique pour toutes les CSP. Nous déplorons que la direction tende à accentuer les clivages entre les salariés par certains positionnements inadaptés.

Enfin, nous tenons à saluer le courage de l’ensemble des salariés qui se sont mobilisés depuis dimanche, démontrant une solidarité sans faille que ce soit dans une même équipe ou entre les équipes afin de faire passer un message clair à la direction. La volonté de ne pas durcir le mouvement démontre également une grande responsabilité et leur engagement pour l’entreprise. Et si nous étions capables de nous en inspirer pour construire le Soitec de demain…

La CGT Soitec, le 24 juin
Le tract ICI

Intéressement la CGT Soitec arrache un accord plus juste

                                                INTERESSEMENT (tract ici)                                La CGT Soitec arrache un accord plus juste dans un contexte particulièrement glissant…             Le mardi 17 mai s’est déroulée la dernière réunion de négociation de l’accord d’intéressement. La CGT Soitec insiste sur le fait qu’avec l’augmentation … Continuer la lecture