Rentrée 2018

Rentrée 2018
L’Irruption des Salariés
Pour Changer la Donne Sociale ? !

Tout d’abord, nous espérons que votre rentrée s’est bien passée que ce soit, pour vous à Soitec, mais aussi pour vos familles respectives. Nous profitons également de ce tract pour souhaiter la bienvenue à toutes celles et ceux qui ont intégré Soitec ces derniers mois, nous nous réjouissons de votre arrivée et que
notre entreprise puisse grandir avec vous.


Quel que soit ton contrat (CDI, CDD, intérim, sous-traitance…Ϳ, quelle que soit ta catégorie socioprofessionnelle [CSP] (opérateur/employé, technicien, ingénieur/cadre), quel que soit ton âge, tu peux compter sur la CGT Soitec pour être à tes côtés en cas de besoin. Si tu souhaites connaître tes droits, te faire accompagner ou plus simplement échanger sur notre rôle au sein de l’entreprise, notre porte te sera toujours
ouverte (local syndical CGT Soitec / RDC B3).


Premier syndicat de l’entreprise depuis une dizaine d’années, nous travaillons quotidiennement pour animer une équipe composée
d’élus et de représentants formés, de toutes les CSP, pour accompagner au mieux les salariés lorsque cela est nécessaire (droit social, négociation, gestion de conflit, économie…). Au-delà de ces formations et de l’aspect
institutionnel (CE, DP, CHSCT, Délégués Syndicaux / cf. agenda social ci-dessous), nos élus et nos syndiqués présents dans toute l’entreprise sont des relais sur le terrain à votre écoute, pour intervenir en cas de besoin lorsque les situations qui le nécessitent.

Notre VISION du SYNDICALISME

 CRÉER DU COLLECTIF où trop souvent la résignation collective prône l’individualisme pour réussir ou parfois simplement pour s’en sortir…
 ÊTRE UN CONTRE-POUVOIR dans une entreprise où le salarié est soumis légalement, par son contrat de travail, à un lien de subordination envers son employeur dès lors qu’il franchit le portail de son entreprise.

L’histoire récente et plus ancienne de notre entreprise nous prouve que le sens du collectif et notre capacité à faire exister ENSEMBLE ce contre-pouvoir sont primordiaux pour défendre nos intérêts en tant que salariés. La richesse créée par cette entreprise est uniquement le fruit de notre travail et nous devons toujours en avoir conscience. Notre salaire est un dû lié à notre travail & engagement quotidien, à notre intelligence
individuelle & collective, à notre qualification qu’elle soit liée à notre formation initiale, continue et/ou à notre expérience. Pas un « cadeau » qui nous serait accordé gracieusement au bon vouloir de certains…

Alors malgré nos différences, sortons des clivages,
soyons solidaires et faisons bloc lorsqu’il s’agit de revendiquer ou de défendre nos droits !

         Que ce soit lors des derniers plans sociaux, pour obtenir des actions pour tous ou un intéressement digne de ce nom, c’est bien notre implication, notre mobilisation qui ont permis d’obtenir des résultats, sûrement imparfaits mais toujours tangibles. Sans le poids des salariés, sans leur implication dans la vie sociale de l’entreprise ou à l’extérieur, nous ne pesons pas lourd lors des négociations et des éventuels conflits qui sont par nature régis par des rapports de force. Le nier serait juste oublier notre histoire sociale et avoir une vision plus qu’angélique du présent avec ses reculs sociaux en cascade.

Pour consolider ce lien, la CGT Soitec viendra, entre autres, te rencontrer ces prochaines semaines sur ton poste de travail (bureaux et salles blanches) pour échanger et te présenter les nombreux enjeux sociaux de cette rentrée que ce soit au sein de l’entreprise mais aussi à l’extérieur.

Tu veux nous rencontrer pour échanger ? Il te suffit de nous contacter et nous serons présents là où tu nous l’indiqueras (bien entendu en garantissant strictement ton anonymat).
Notre syndicat n’entame jamais aucune démarche auprès de la direction et/ou du management sans avoir eu préalablement le feu vert du ou des salariés concernés. Pour être efficace et obtenir des avancées concrètes, cela passe obligatoirement par des échanges préalables, l’élaboration d’une stratégie et avant tout
de la confiance.

Nous savons que l’augmentation de la production et de notre effectif engendre un accroissement du rythme de travail, souvent une dégradation des conditions de travail et parfois des tensions. Nous y reviendrons très vite mais nous pouvons déjà affirmer que les moyens mis en place par la direction ne sont pas la hauteur des enjeux dont celui lié au bien-être des salariés. On peut communiquer constamment sur la Transformation et la Qualité de Vie au Travail (QVT) mais sans actions concrètes, structurelles et sans exemplarité au plus haut de la hiérarchie (cf. Google+ CGT Soitec concernant la dernière augmentation plus que généreuse de notre Directeur Général), on passe comme bien souvent à côté de l’essentiel…

Agenda

  • 25 septembre => Bilan accord TH (Travailleurs handicapés)
  • 25 septembre/2&16 octobre => Commission de suivi de l’ARTT (accord sur la réduction du temps de travail)
  • 27 septembre et 25 octobre => Réunion ordinaire du CE (comité d’entreprise)
  • 28 septembre => Réunion ordinaire du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des condition de travail)
  • 2 octobre => Diffusion spéciale du film « En guerre  » (avec V. Lindon) pour le ce de Soitec + débat + pot offert
  • 4 octobre => Congrès CGT Métallurgie Isère
  • 9 octobre => Journée nationale d’action Interprofessionnelle
  • 11 octobre => Début de la négociation sur l’égalité femmes/hommes à Soitec
  • 12 octobre => Commission CE/formation
  • 17 octobre => Réunion extra du CE sur le plan Epargne Entreprise (PEE)
  • 24 octobre => Commission CE/Prévoyance

La CGT SOITEC, Le tract ICI

Une réaction à “Rentrée 2018

  1. QVT quelle vaste blague, d’ou l’art de la délégation des taches aux échelons inférieurs afin d’être tranquillement installé dans les bureaux sans avoir à fournir le moindre effort en salle pour certains.

    « On prend le point ou on est au courant »

    Combien de fois avons nous entendu ces phrases qui sonnent comme les belles paroles que l’on peut entendre dans les commissions parlementaires de nos chers élus, sans réellement avoir un retour constructif et une vraie volonté d’agir ? Un des meilleurs exemples étant les soucis d’ergonomie, de charge et de sécurité sur certains équipements pouvant entraîner des TMS voir des accidents (il n’y a qu’a voir le TF et le TG en ce moment pour réaliser l’ampleur de la situation…)

    Mais comprenez il est compliqué d’arrêter la production sur un tool unique et sans backup (car jamais vraiment personne ne s’est intéressé à ces problématiques malgré les retours faits, pas de TMS dans les bureaux, circulez on ne peut rien faire)
    Et puis cela à un coût financier ! ! Et quel est le coût (pour l’entreprise et notre modèle social) d’une maladie professionnelle ou d’un accident engendrés par ce genre de décisions qui ne vont pas dans l’intérêt des salariés en production. Cette entreprise fait preuve d’une constance dans l’inaction en faveur de l’améliorations des conditions de travail en environnement de production, par contre dans les bureaux ça claque flambant neuf et le nouveau portail intranet : WAOU rien de collaboratif là dedans c’est juste un miroir aux alouettes avec le miel et les canards de Soitec. Mais cela au final ne se résume qu’a de la communication. Une belle vitrine et les investisseurs rappliquent, de beaux couloirs repeints (un peu comme dans les quartiers, on remet de la peinture fraîche sur la misère ambiante et tout va mieux)
    Cette entreprise gagne des ronds, mais c’est au détriment de la santé de ses salariés (charge mentale élevée, charge physique élevée, pressions et faire toujours plus avec toujours moins en fermant sa gueule)

    Triste monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *