Quelle belle mobilisation mardi !

Près de 400 salariés : managers, ingénieurs, techniciens et opérateurs

Mercredi, l’intersyndicale a échangé avec Paul Boudre puis les élus ont lu une communication au Conseil d’Administration (cf. verso).

Ce qui nous a porté tous ensemble mardi à travers le plus grand mouvement qu’ait connu Soitec, à savoir la demande de partage de l’incentive plan, a été officiellement rejeté : Paul Boudre et les 33 bénéficiaires refusent toujours notre proposition. Nous le déplorons profondément.

Notre mobilisation a eu pour effet d’augmenter la proposition de la direction sur le second plan destiné à l’ensemble des salariés : 1% du capital en actions gratuites ce qui représenterait environ 20 000€ en moyenne par salarié au cours actuel.

Nous parlons au conditionnel car sa mise en place effective et son dimensionnement définitif dépendent des discussions encore en cours au sein du CA et de la validation définitive par l’AG des actionnaires (vote au 2/3) ayant lieu fin juillet. Il est important de noter que les représentants des actionnaires majoritaires (BPI / CEA / NSIG représentant 45% du capital) ont accepté cette idée.

Les modalités précises d’attribution de ces actions aux salariés seront définies dans un second temps, les organisations syndicales souhaitent qu’une négociation spécifique ait lieu à ce sujet.

Nous nous trouvons donc dans le choix suivant :

  1. Nous acceptons l’offre d’un plan réévalué à la hausse
  2. Nous continuons notre mobilisation et nos actions sur la base de nos revendications actuelles.

Nous vous avons beaucoup sollicité ces derniers temps et notre rassemblement a été une vraie réussite qui a été un relais fort dans notre message. La suite maintenant dépend de vous, voici donc le nouveau choix que nous pouvons vous proposer. En résumé :

Avantages Inconvénients
Choix 1 Chaque salarié touchera peut-être une somme non négligeable sous forme d’actions gratuites. Le malaise va persister : le dimensionnement et la répartition de l’incentive plan restent toujours indécents, le différentiel aussi, le non-partage des 34, la démotivation associée pour les autres…
Choix 2 La défense de ses valeurs face à un véritable scandale qui est un danger pour le futur de l’entreprise. Prendre le risque de perdre le plan pour l’ensemble des salariés. Dégâts collatéraux (image de Soitec dans la presse, cours de l’action…)

 

Nous reviendrons vers vous pour les modalités de la consultation

N’hésitez pas à venir rencontrer vos syndicats

La CGT SOITEC

Le tract ICI

Déclaration au conseil d’Administration

Depuis la mise en place de l’incentive plan, les élus n’ont eu de cesse de vous avertir de l’impact social qu’engendrerait un tel plan.

Certains élus ont rencontré deux fois le ministère de l’économie de Monsieur Macron en lui signifiant les risques de ne pas inclure l’ensemble des salariés dans ce plan.

Hier, à l’appel unanime de l’ensemble des syndicats, près de la moitié des salariés de SOITEC se sont rassemblés afin de signifier leur colère vis-à-vis du MIP. Jamais l’entreprise n’a connu dans son histoire une mobilisation d’une telle ampleur.

Près de 400 personnes, dont une majorité d’ingénieurs cadres, ont réaffirmé que ce plan est disproportionné par sa taille et injuste dans sa répartition. Il brise l’accord social qui prévaut depuis les débuts de notre entreprise et qui a fait son succès : tous les salariés s’engagent sans compter et les fruits de ce travail collectif sont justement redistribués entre tous.

Les salariés ainsi que les quatre syndicats représentatifs de l’entreprise vous demandent solennellement de prendre vos responsabilités face à la plus grosse crise sociale depuis la création de cette entreprise.

Le comité des rémunérations ainsi que l’ensemble des personnes du board ont conçu un plan qui exclu la majorité des salariés. Nous considérons que c’était une erreur.

L’ensemble des salariés de Soitec ainsi que leurs représentants réunis en intersyndicale vous demande de mettre en place un plan d’actions complémentaire, visant l’ensemble des salariés, suffisamment dimensionné pour éviter de trop fortes disproportion à job grade équivalent.

Nous avons conscience de l’effort demandé aux actionnaires. Pour limiter cet impact, vous pourriez demander, comme le prévoit le MIP, l’accord des 34 bénéficiaires afin de modifier le ratio de conversion de leurs bons de souscription. Ceci permettrait l’augmentation à moindre frais du plan pour l’ensemble des salariés et enverrait un message fort d’écoute, de solidarité et de responsabilité totalement en cohérence avec les valeurs de TRANSFORMATION prônée par notre direction et chères à Paul BOUDRE.

Malgré le mécontentement général, la réaction des salariés et de leurs syndicats a jusqu’à maintenant été  raisonnable et responsable afin de ne nuire en aucune façon à notre entreprise dont nous sommes si fiers. Vous avez encore la possibilité de nous faire sortir par le haut de cette crise en transformant cet imminent fiasco en une nouvelle opportunité de succès dont toutes les parties sortiraient grandies.

Les salariés et leurs syndicats attendent une réponse rapide de votre part.

La CGT SOITEC

Le trac ICI

Incentice plan : le partage est possible !

À la demande des quatre syndicats l’expert du cabinet SECAFI mandaté par le Comité d’Entreprise est intervenu lors de la réunion du jeudi 8 juin pour nous apporter des éclaircissements juridiques sur l’incentive plan.

D’après notre expert, il n’est pas possible que les 34 bénéficiaires rétrocèdent une partie de leurs actions directement aux salariés. Néanmoins une clause du règlement de ce plan permet au Conseil d’Administration de modifier le ratio de conversion des bons de souscription avec l’accord des 34 bénéficiaires. Ainsi chacun d’eux pourrait décider de renoncer à une partie de ses actions pour permettre une meilleure redistribution dans la perspective d’un second plan pour l’ensemble des salariés.

Actuellement, la direction communique sur la possibilité de mettre en place un tel plan sans modifier le dimensionnement de l’incentive plan et envisage que chaque salarié bénéficie de 10 000€ d’actions gratuites. Au cours actuel :

=>  le montant moyen valorisable par bénéficiaire de l’incentive plan serait 200 fois supérieur à celui des salariés dans le cadre de ce nouveau plan
=> le plus « petit » bénéficiaire de l’incentive plan recevrait 200 000€, ça monte ensuite très rapidement à 400 à 500 000€, sans parler du COMEX!

C’est pourquoi nous demandons que chacun prenne ses responsabilités : la direction, le Conseil d’Administration ainsi que nos 34 collègues de travail bénéficiaires. Même si ces derniers n’ont pour la plupart rien demandé ils peuvent aussi agir !

L’intérêt qui doit conduire l’ensemble de nos dirigeants et plus largement l’ensemble des salariés de Soitec doit être l’intérêt de l’entreprise et non celui de l’enrichissement personnel de quelques-uns.
L’histoire récente de Soitec et nos mésaventures dans le solaire nous ont montré que l’entêtement n’est pas la solution face aux difficultés…

       Le malaise grandissant entre les 34 et le reste du personnel démontre que nous avions raison depuis le début : la situation qui était à risque est devenue un état de fait, il y a bien une crise sociale profonde à Soitec !

Cette fracture qui s’élargit un peu plus chaque jour peut rapidement se résorber si notre PDG et les 33 autres bénéficiaires décident de partager (le mot est important) avec l’ensemble du personnel afin de faire grossir le second plan. Ce serait un geste fort, symbolique qui ramènerait la paix sociale au sein de l’entreprise.

Les quatre syndicats vous invitent ce mardi 13 juin de 12h30 à 14h30 devant le portail pour notre 21e initiative : « Partageons les Fruits de notre Travail »

De notre implication à toutes et tous dépend la suite…

IMPORTANT

Réunions d’information NAO – Abondement PEE – Actions gratuites

En vue de la tenue des réunions d’information des salariés à l’occasion des NAO, voici les créneaux d’une heure par équipe avec un intervalle de 15′ entre les réunions :

Pour rappel ces réunions sont sur votre temps de travail

Les quatre syndicats de l’entreprise vous parleront des propositions
NAO – abondement PEE – actions gratuites
et nous vous écouterons :

Dimanche 11 juin de 12h30 à 13h30 (E4) en JML

Dimanche 11 juin de 13h45 à 14h45 (E4) en JML

Dimanche 11 juin de 19h15 à 20h15 (E5) en JML

Dimanche 11 juin de 20h30 à 21h30 (E5) en JML

Lundi 12 juin de 10h00 à 11h00 (E1) en JML

Lundi 12 juin de 11h15 à 12h15 (E1) en JML

Lundi 12 juin de 12h30 à 13h30 (admin) en JML

Lundi 12 juin de 13h30 à 14h30 (admin) en JML

Lundi 12 juin de 16h00 à 17h00 (E2) en JML

Lundi 12 juin de 17h15 à 18h15 (E2) en JML

Lundi 12 juin de 23h00 à 00h00 (E3) en JML

Mardi 13 juin de 00h15 à 01h15 (E3) en JML

D’avance merci d’en parler avec vos collègues et d’être présents

Le tract ICI

La CGT SOITEC 

Incentive plan à l’ensemble des salariés

La majorité des salariés et les quatre syndicats  de SOITEC demandent une redistribution du montant de l’incentive plan à l’ensemble des salariés

Tout d’abord, nous tenons à remercier l’ensemble des salariés qui se sont mobilisés massivement afin de répondre aux questionnaires de la CFE-CGC et de la CGT concernant l’incentive plan.

Vous avez été plus de 200 personnes à répondre. 80 % refusent la solution de la direction et demandent la rétrocession d’une partie du plan actuel au bénéfice de l’ensemble des salariés.

Le comité d’entreprise et la direction ont reçu la semaine dernière les analyses du cabinet d’expertise mandaté par le CE sur les rémunérations. Les conclusions sont sans équivoque :

les 34 bénéficiaires du plan vont se partager un montant compris entre 40 et 80 M€.

Vos retours sont édifiants et valent mieux qu’un long discours :

  • Les sommes sont totalement indécentes.
  • Tous ensemble pour le labeur, quelques uns pour la récolte.
  • On ne peut pas donner autant d’argent à quelques personnes et ne rien donner à tous ceux qui ont rendu cela possible.
  • Il y a beaucoup d’incompréhension, de frustration, de désillusion et d’injustice dans cette situation alors que nous avions tous imaginé un nouveau Soitec avec le programme de transformation
  • La modification du plan serait la preuve absolue de la transformation de l’entreprise et du fait que les succès actuels et à venir sont le fait de l’ensemble des collaborateurs.

Sans l’implication de tous, le redressement de notre entreprise n’aurait pas été possible. Ce plan est totalement contre-productif par le risque d’un désengagement massif des salariés dans une période critique où les challenges sont nombreux pour l’entreprise.

Au vu des sommes colossales qui sont en jeu, nous demandons à tous ceux qui vont bénéficier de ce plan de faire preuve de responsabilité et d’accepter de céder une partie de leurs actions  pour que leurs collègues en bénéficient aussi.

Dans ces moments de grande tension et de frustration, mais aussi de grands succès et d’espoirs pour notre entreprise, la juste redistribution du montant du plan à tous les salariés serait un message fort d’écoute, d’unité et de solidarité en accord avec la vision de Paul Boudre de l’entreprise transformée.

Nous avons une opportunité unique de créer une dynamique puissante pour Soitec à la condition que chacun, à sa place, prenne ses responsabilités : les membres du conseil d’administration, le PDG, et les 33 autres bénéficiaires.

Les quatre syndicats de l’entreprise, conscients des enjeux, ont demandé une nouvelle rencontre avec Paul Boudre afin de trouver une solution rapide et acceptable pour tous.

La CGT Soitec, la CFE-CGC, FO Soitec, la CFDT

Bernin, le 22 mai 2017

Le trac ici

« Et les actions gratuites, vous en êtes où ???! 💥 »

Extraits de la déclaration du Comité d’Entreprise le 6 avril 2017

(…) Il est du devoir des élus et RS du CE d’informer la direction que le plan d’actions gratuites génère aujourd’hui un mécontentement très important auprès de l’ensemble des salariés et que les conséquences pourraient être très néfastes pour le fonctionnement de l’entreprise dans une période de reprise probable.

Lors de sa mise en place, la direction a communiqué au CE des chiffres qui ne sont plus du tout d’actualité concernant les plus-values envisageables dans le cadre de ce dispositif (valeur action estimée : 0,77€ vs valeur actuelle > 2€). Cette information avait été dénoncée par certains élus du CE qui estimaient alors, et à juste titre, qu’en cas d’atteinte des objectifs de l’incentive plan, le montant de l’action atteindrait de fait plusieurs euros. Ce retour avait été confirmé par l’expert du CE et communiqué à la direction.

(…) La direction pourrait toucher les sommes correspondant à ses prévisions initiales en limitant le nombre d’actions distribuées aux 34 bénéficiaires à 2% du capital de l’entreprise.

Vu que l’enveloppe de 5% du capital a été votée et validée par nos actionnaires, le CE et l’ensemble des syndicats de l’entreprise demandent à ce que les 3% restant de cette enveloppe soient alloués à l’ensemble des salariés de l’entreprise.

Réponse de Paul Boudre

Suite à cette initiative et à deux tracts en intersyndicale, les syndicats ont rencontré Paul Boudre le 25 avril. Il a consacré la première partie de l’entretien à nous expliquer qu’il ne souhaitait pas revenir sur les modalités du plan actuel en demandant une rétrocession partielle des actions distribuées aux 34 bénéficiaires. La CGT Soitec a de son côté argumenté sur le fait qu’aucun blocage légal n’empêchait une nouvelle répartition à l’ensemble des salariés tout en insistant sur l’indécence des montants potentiels pour seulement 34 bénéficiaires (>60M€).

Ensuite, Paul Boudre, conscient du mécontentement des salariés, a « proposé d’envisager de réfléchir éventuellement à la possibilité de pouvoir (…) » J demander au Conseil d’Administration et aux actionnaires (au plus tôt lors de l’AG annuelle prévue en juillet) la mise en place d’un nouveau plan d’actions gratuites pour le reste des salariés.

Qu’en pense la CGT Soitec ?

Au-delà du fait qu’à ce jour nous ne connaissons ni le dimensionnement, ni les modalités de ce plan hypothétique, notre syndicat reste perplexe sur le fait que nos actionnaires accordent une nouvelle dilution du capital alors qu’ils en ont déjà accepté une significative pouvant atteindre 5,5% en 2016. De plus, il faut savoir qu’un tel plan d’actions gratuites pour l’ensemble des salariés a déjà été refusé par notre Conseil d’Administration lors de la mise en place de l’incentive plan.

Face à toutes ces incertitudes et suite aux retours de nombreux salariés exaspérés par la situation, la CGT Soitec interpelle notre PDG et nos 33 collègues bénéficiaires de ce plan afin qu’ils rétrocèdent une partie de leurs actions au bénéfice de l’ensemble des salariés de notre entreprise.

Ainsi si ces 34 bénéficiaires consentaient à rétrocéder ne serait-ce que la moitié de leurs actions à l’ensemble des salariés, cela représenterait près de 35 000 € par salarié au cours actuel de l’action et en atteignant les objectifs liés à l’EBITDA. De leur côté, ces derniers se partageraient encore un peu plus de 30 millions d’euros…

Maintenant, cher(e)s collègues, A VOUS DE JOUER ! FAITES-VOUS ENTENDRE ! Deux choix :

  • Accepter la proposition de la direction qui souhaite tenter de mettre en place un nouveau plan d’actions pour les salariés
  • Nous rassembler pour exiger la rétrocession d’une partie du plan d’actions actuel

La CGT Soitec agira sur la base de vos retours et de vos commentaires

Envoyez vos mails à cette adresse : cgt.soitec38@gmail.com                             La CGT le 13 mai 2017

 

NAO 2017 : REVENDICATIONS CGT

SALAIRE

  • Augmentation générale: 50€ pour tous
    Budget = +1,3% de la Masse Salariale è inflation sur 12 mois

    +

  • Augmentation individuelle au mérite : 3%
  • Revalorisation des primes d’équipe
  • Maintien de la prime d’équipe après 15 ans dans l’horaire
  • Prime d’ancienneté pour les Ingénieurs / Cadres (IC)
  • Augmentation PSO : 335 – 365 – C2 – C3 è +1%

EVOLUTION

  • 14% de promotions / CSP (hors évolutions automatiques)
  • Evolution horizontale / valorisation des compétences acquises
  • Créations des filières « formateur » et « agent process »

JOURS « ENFANT MALADE »

  • 3 jours (entiers sur justificatif)
  • Pas de limitation des jours « enfant malade » à deux enfants

SENIORS

  • +50 ans : harmonisation entre CSP
    • OP/ETAM : + 1 CP
  • + 55 ans: harmonisation entre CSP
    • OP/ETAM : possibilité d’aménagement du temps de travail (temps partiels majorés) identique aux IC
    • IC : prime de +1%
  • + 60 ans: + 1 CP

DIVERS

  • Ouvrir le temps partiel pour convenance personnelle au Manuf (équité avec le personnel en horaire administratif)
  • Revalorisation du budget CE

    La CGT SOITEC

NAO 2017 : REVENDICATIONS CGT

SALAIRE

  • Augmentation générale : 50€ pour tous 
  • Augmentation individuelle au mérite : 3%
  •  Revalorisation des primes d’équipe
  • Maintien de la prime d’équipe après 15 ans dans l’horaire
  • Augmentation PSO : 335 – 365 – C2 – C3 è +1%
  • Primes d’ancienneté pour les ingénieurs / cadres

EVOLUTION

  • 14% de promotions / CSP (hors évolutions automatiques)
  • Evolution horizontale / Gestion des compétences
  • Filière « formateur »
  • Filière « agent process »
  • Etude RH « métiers stagnants »

JOURS « ENFANT MALADE »

  • 3 jours (entiers sur justificatif)
  • Pas de limitation à deux enfants

SENIORS

  • +50 ans : harmonisation entre CSP
    • OP/ETAM : + 1 CP
  • + 55 ans: harmonisation entre CSP
    • OP/ETAM : aménagement du temps de travail (temps partiel) identique aux IC
    • IC : prime de +1%
  • + 60 ans: + 1 CP

DIVERS

  • Ouvrir le temps partiel pour convenance personnelle au Manuf (équité avec le personnel en administratif)
  • Revalorisation du budget CE

 

La CGT SOITEC